L’éducation thérapeutique au croisement de plusieurs disciplines

25 Jul 2019

L’ETP (éducation thérapeutique du patient) est une pratique novatrice qui s’installe au croisement de la médecine, de l’humain et de la pédagogie de la santé. Vision humaniste, elle met le patient au centre de toutes les préoccupations, véritable acteur de son traitement, de sa santé et de sa qualité de vie. 


Qu’est-ce que l’ETP ?

 

L’OMS-Europe (Organisation Mondiale de la Santé) donne à l’éduction thérapeutique l’objectif suivant depuis 1996 : « aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider, ainsi que leurs familles, à comprendre leur maladie et leur traitement, à collaborer ensemble et à assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge, dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie. » 


L’éducation thérapeutique se fait ainsi vecteur de succès, dans le traitement des maladies chroniques principalement. Complémentaires des prescriptions médicales, l’ETP est une pratique véritablement personnalisée, adaptée aux besoins du patient par une équipe pluridisciplinaire (professionnels de santé, de disciplines annexes, d’associations…) 


L’éducation thérapeutique au service des patients


Comme précédemment évoqué, l’ETP favorise l’implication du patient dans son parcours de soins. Après avoir suivi un programme d’éducation thérapeutique, le malade est capable de :


•    Appréhender sa maladie 
•    Accepter sa pathologie
•    Acquérir des compétences d’auto-soin
•    Maîtriser les effets secondaires des traitements 
•    Cerner les bénéfices des traitements
•    Savoir reconnaître les urgences liées à la maladie
•    Détecter les situations à risque en identifiant les facteurs déclencheurs
•    Adopter une attitude préventive (environnement, traitement…)
•    Améliorer son quotidien


Cette démarche éducative participe à l’amélioration de la santé du patient et à celle de sa qualité de vie. Les proches des malades peuvent également tirer des bénéfices de cette approche.


A qui s’adresse l’ETP ?


L’éducation thérapeutique est destinée à améliorer la prise en charge de tous les patients atteints de maladie chronique, jeunes et moins jeunes. La démarche étant entièrement personnalisée, elle est adaptée aux spécificités de chaque malade. Il peut faire appel à l’ETP en début (annonce du diagnostic) ou en cours (évolution) de la maladie.


Les proches peuvent également être associés, s’ils le souhaitent, dans le parcours d’éducation thérapeutique. 


Si l’ETP n’est pas spontanément proposée par les professionnels de santé, le patient peut en parler avec ceux qui le suivent (ou avec son médecin traitant). Ils sauront l’orienter vers le programme et la structure adaptés. 


Comment se déroule un programme d’éducation thérapeutique ?


Plusieurs lieux sont agréés pour proposer un parcours d’ETP : 

 

•    Un établissement de santé privé ou public
•    Un réseau de santé
•    Un centre de santé
•    Une association


Qu’importe la structure, le déroulement du programme est sensiblement le même (à quelques variations près) : 


1.    L’équipe pluridisciplinaire réalise un diagnostic avec le patient. Cette phase permet d’identifier les besoins du patients et les compétences à mobiliser et / ou acquérir. 
2.    L’équipe pédagogique définit un programme personnalisé et propose des séances individuelles ou collectives. 
3.    L’équipe pédagogique réalise une évaluation individuelle afin de vérifier que les compétences sont acquises. Dans le cas contraire, des séances supplémentaires peuvent être proposées. 


Pour l’heure, les retours et études sur l’efficacité de l’ETP dans le parcours patient sont encore peu nombreux. Cependant, sur le terrain, son efficacité est avérée, davantage encore dans la prise en charge du diabète de type 1 et de l’asthme. De manière certaine, l’éducation thérapeutique a également considérablement réduit le nombre de prises en charge aux urgences, d’hospitalisations et de visites médicales de dernière minute pour les patients malades chroniques. Reste donc à généraliser l’éducation thérapeutique dans les parcours de soins et à étoffer la littérature pour en tirer des bénéficies toujours plus grands.

 

Retrouvez les Infos et Actus CPPi sur LinkedIn.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Articles précédents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Articles récents
Please reload

Archive
Please reload

Tags
Suivez-nous
  • LinkedIn Social dermatec